Qui Sommes-Nous ?

Ce que nous sommes ?

  •  Des catholiques romains attachés à leur Eglise.
  • Des fidèles attachés au Saint-Père.
  • Des diocésains qui respectent leurs évêques et qui attendent beaucoup d'eux comme des enfants de leur père.
  • Des croyants soucieux de respecter l'enseignement de l'Eglise conformément aux définitions qui ont été renouvelées par le Catéchisme de l'Eglise Catholique publié par Jean Paul II en 1992.
  •  Des chrétiens très nombreux qui désirent vivre leur foi catholique dans l'Eglise au rythme de la liturgie traditionnelle comme le pape Benoît XVI l'autorise depuis la promulgation le 7 juillet 2007 du motu proprio Summorum pontificum

Ce que nous désirons ?

  • Une application « large et généreuse » des privilèges accordés par l'Eglise en faveur des fidèles attachés à la forme extraordinaire du rite latin.  Il est nécessaire que ces lieux soient des églises où sera célébrée chaque dimanche et fête la liturgie traditionnelle selon le missel de 1962.
  • L'enseignement de la foi catholique selon les schémas définis par le Catéchisme de l'Eglise Catholique publié par le Vatican en 1992.
  • L'accès pour tous aux sacrements de la Sainte Eglise.
  • La possibilité de développer dans la paix toutes les oeuvres chrétiennes nécessaires aux besoins des fidèles (scoutisme, patronage, chorale, Conférences Saint Vincent de Paul, Domus Christiani, récollections, pèlerinage...)

 Ces communautés en communion avec l'évêque doivent être dirigées par des prêtres bienveillants, soucieux de paix et de réconciliation.

Pourquoi nous le désirons ?

Les querelles dans l'Eglise doivent cesser. 

C'est notre sensibilité et le pape a demandé que cette sensibilité soit accueillie et respectée.

Au moment où l'Eglise traverse en France une crise grave, il est urgent de mettre en oeuvre une réconciliation entre tous les fidèles : les fidèles des paroisses, les catholiques qui vivent leur foi au sein des communautés « Traditionnelles » en dehors du diocèse et ceux qui, pour des raisons diverses, ont préféré suivre le mouvement de Monseigneur Lefebvre.

C'est par ce moyen et lui seul que se renoueront des liens de dialogue, de charité fraternelle et de respect et que cesseront les invectives.

C'est surtout répondre au précepte évangélique d'agir en tout pour l'unité des catholiques malgré leurs différences et leurs diversités.

C'est ainsi que l'on pourra entreprendre tous ensemble la nouvelle évangélisation réclamée par l'Eglise.


Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter à cet entretien avec Christian Marquant, le président de Paix Liturgique.

A la une

Nos dernières lettres

S'abonner à notre lettre hebdomadaire

Si vous désirez recevoir régulièrement et gratuitement la lettre de Paix Liturgique, inscrivez-vous.
S'ABONNER

Paix Liturgique
dans le monde

Parce que la réconciliation liturgique est un enjeu pour toute l'Église universelle, nous publions tous les mois des lettres dans les principales langues du monde catholique. Découvrez et faites connaître nos éditions étrangères.

Télécharger notre application

Soutenir Paix Liturgique