Notre lettre 611 publiée le 15 septembre 2017

SUMMORUM PONTIFICUM : UN PEUPLE EN LIESSE

“Il n’y a rien de plus jeune que l’ancienne liturgie” titrait l’hebdomadaire italien Tempi à quelques jours de l’ouverture des cérémonies romaines marquant le dixième anniversaire du motu proprio Summorum Pontificum. Cette jeunesse du peuple Summorum Pontificum est celle qui a frappée hier l’ambassadeur de Hongrie près le Saint-Siège, Son Excellence Édouard de Habsbourg, alors qu’il venait assister à la conférence de Martin Mosebach sur la « sainte routine » de la liturgie.
 
Cette jeunesse, le cardinal Sarah l’a également saluée, et surtout défendue, dans sa conférence intitulée « Le silence de Dieu dans la liturgie » : « C’est un phénomène que certaines personnes de ma génération n’arrive pas à comprendre. Pour ma part, je peux témoigner personnellement de la sincérité et de la dévotion de ces jeunes gens et de ces jeunes femmes, prêtres comme laïcs. Je me réjouis des nombreuses et bonnes vocations au sacerdoce et à la vie religieuse qui naissent dans les communautés qui célèbrent l’usus antiquior. »
 
Venus de Hong-Kong comme de Laponie, de Californie comme des Philippines, les participants à la première journée de cet événement ont aussi témoigné, une fois encore, de l’extraordinaire catholicité – universalité – du peuple Summorum Pontificum. Jeunesse et universalité sont – avec bien entendu le sens du sacré – deux des caractéristiques fortes de cette portion du peuple de Dieu qui grandit dans la foi, l’espérance et la charité au rythme de la forme extraordinaire du rite romain. Comme tous les pèlerins romains, et tous ceux qui à travers le monde ont célébré hier le motu proprio Summorum Pontificum par la célébration de la Sainte Messe, nous n’aurons de cesse de rendre grâces à Benoît XVI pour ce don inattendu après 40 ans de persécutions.



 
I – MOT DE BIENVENUE DE L’ABBÉ CLAUDE BARTHE
 
En ouverture des vêpres pontificales célébrées par Mgr Georg Gänswein, Préfet de la Maison pontificale, l’abbé Barthe, aumônier du Cœtus Internationalis Summorum Pontificum, a adressé le message de bienvenue suivant à Son Excellence, au nom des pèlerins.
 
Excellence,
 
Après le riche colloque qui vient d’avoir lieu à l’Angelicum, nous commençons ce soir notre pèlerinage, qui marque le 10ème anniversaire du motu proprio Summorum Pontificum. Venant du monde entier
ad Petri Sedem, nous sommes extrêmement touchés que Votre Excellence ait bien voulu accepter d’en présider les vêpres d’ouverture. La présence de Votre Excellence représente auprès de nous celle du Pape Benoît XVI, l’auteur de ce texte qu’il a voulu placer in medio Ecclesiæ, pour permettre à tous de se référer à la tradition de la liturgie romaine maintenue vivante.
 
Les fruits en sont déjà remarquables : le nombre des lieux de messes traditionnelles a doublé dans le monde ; elle est une source étonnante de vocations ; elle est le soutien de très nombreuses familles ; elle fait fleurir les communautés qui lui sont consacrées ; le nombre des prêtres qui la célèbrent ne cesse de croître. De sorte qu’on peut dire aujourd’hui que la restauration liturgique impulsée par Summorum Pontificum dans l’Église est irréversible.
 
Nous recevrons samedi la bénédiction de Pierre dans la Basilique vaticane. Nous prions aujourd’hui Votre Excellence de transmettre à Sa Sainteté Benoît XVI l’expression de la vive affection que lui porte le peuple Summorum Pontificum, de son filial respect et de son immense reconnaissance, Lui demandant de faire descendre sur nous tous, prélats, prêtres et fidèles, sa paternelle bénédiction.




II – LA SUITE DU PROGRAMME
 
(Les lieux des cérémonies figurent sur la carte interactive du pèlerinage qui se trouve ici)
 
Aujourd’hui, vendredi 15 septembre
- Don Giorgio Lenzi, procurateur de l’Institut du Bon Pasteur auprès de la Curie romaine, guidera le Chemin de Croix qui se terminera par la bénédiction des reliques de la Sainte Croix, donnée par l’abbé Philippe Laguérie, supérieur général de l’institut. Église de Santa Maria in Campitelli (entre le Capitole et le Théâtre de Marcellus), 16h,
- Monseigneur Gilles Wach, prieur général de l’Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre, célébrera une Messe solennelle entouré des séminaristes de l’institut. La messe sera chantée par la Cappella Ludovicea dirigée par le maestro Ildebrando Mura et Son Éminence, le cardinal Burke, assistera au chœur et prononcera quelques mots à la mémoire du regretté cardinal Carlo Caffarra, archevêque émérite de Bologne, rappelé à Dieu la semaine dernière, pour le repos de l’âme duquel sera dite cette messe. Basilique de la Minerve (entre le Panthéon et Largo Argentina), 19h.
 
Demain, samedi 16 septembre
- Adoration eucharistique célébrée par l’abbé Sow (FSSP), nouveau curé de la Trinité des Pèlerins, paroisse personnelle vouée à la célébration de la forme extraordinaire à Rome. Chiesa Nuova (corso Vittorio Emanuele II), 9h.
- Procession solennelle vers la basilique Saint-Pierre, présidée par Mgr Guido Pozzo, Secrétaire de la Commission Ecclesia Dei. Départ de la Chiesa Nuova à 9h30 (pour raisons logistiques, l’horaire a été avancé à la demande des autorités).
- Messe pontificale célébrée par Mgr Pozzo en la basilique Saint-Pierre de Rome, à l’autel de la Chaire. Exécution de la Messe Summorum Pontificum spécialement composée par le maestro Aurelio Porfiri. 11h.
- Pour le clergé et les religieux, suivra un buffet présidé par le cardinal Burke, offert par les organisateurs en partenariat avec Una Voce international (FIUV) et Paix liturgique.
- Le soir, Open Forum de la FIUV au cours duquel seront présentés les derniers résultats des sondages internationaux de Paix liturgique (Pologne et Brésil). Casa Tra Noi, 113 via Monte del Gallo (derrière la station de train du Vatican), 18h.
 
Dimanche 17 septembre
- Le RP Dominique-Marie de Saint-Laumer, entouré d’une dizaine de membres de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier célébrera la Messe de clôture du pèlerinage. Il s’agira d’une Messe solennelle dans le rit dominicain. Église de la Trinité des Pèlerins, 11h.
 
-------
NB : Signalons à nos lecteurs anglophones que les conférences du cardinal Sarah et de Martin Mosebach sont d’ores et déjà disponibles en anglais. Ici pour Son Éminence et là pour le grand écrivain allemand.

A la une

Nos dernières lettres

S'abonner à notre lettre hebdomadaire

Si vous désirez recevoir régulièrement et gratuitement la lettre de Paix Liturgique, inscrivez-vous.
S'ABONNER

Paix Liturgique
dans le monde

Parce que la réconciliation liturgique est un enjeu pour toute l'Église universelle, nous publions tous les mois des lettres dans les principales langues du monde catholique. Découvrez et faites connaître nos éditions étrangères.

Télécharger notre application

Soutenir Paix Liturgique