Notre lettre 678 publiée le 15 janvier 2019

SITUATION DE LA LITURGIE TRADITIONNELLE DANS LE MONDE A LA FIN DE L’ANNÉE 2018

Paix liturgique a entrepris de publier chaque année un bilan du développement de la messe traditionnelle dans me monde : ce bilan que nous présentons aujourd’hui pour la première fois comprendra trois parties

- La première partie présentera la situation des célébrations dans le monde

- La seconde sera consacrée aux prêtres qui célèbrent cette liturgie

- La troisième essayera de fournir des éléments sur les fidèles qui sont favorables à ces célébrations


Nous avons demandé à Christian Marquant, qui a présenté ce travail à la 5éme journée Summorum Pontificum, qui s’est tenu à Rome le 29 octobre 2018, de répondre à nos questions


Q –Nous allons évoquer dans ce premier entretien les messes traditionnelles qui sont célébrées de par le monde : que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

Christian Marquant - Avant de vous répondre je désire faire deux remarques indispensables sur la précision de ce que je vais dire.

Tout d’abord ce que nous commençons cette année n’a jamais été réalisé d’une manière aussi complète, aussi, malgré la rigueur qui a été la nôtre dans la réalisation de ce travail, il est tout à fait possible que nous ayons fait des erreurs ou oublié certains éléments.

De ce fait, nous remercions par avance toutes ceux qui le pourront de nous faire part de leurs remarques et corrections, notre désir étant de publier à la fin de l’année 2019, pour les 50 ans de la publication du nouvel Ordo Missæ un bilan plus complet et plus exact que celui que nous présentons pour 2018.

Pour revenir à votre question je ferais remarquer tout d’abord que 49 ans après la prétendue interdiction de la messe traditionnelle, celle-ci est désormais célébrées, et régulièrement, sur les 5 continents En Europe et en Amérique bien sûr mais aussi en Asie, en Afrique et en Océanie : un tel développement n’était pas même envisageable il y a un demi-siècle.


Q – Pouvez-vous nous donner quelques chiffres ?

Le plus important est de constater que désormais la messe traditionnelle est célébrée régulièrement, à la fin de l’année 2018, dans plus de 80 pays distincts sans compter les provinces ou les départements d’outre-mer de pays comme la France.

Il faut cependant immédiatement faire remarquer que si la messe traditionnelle est célébrée aujourd’hui dans 80 pays ce chiffre couvre évidemment des différences flagrantes et des disparités gigantesques : comment comparer la France ou les lieux de célébrations dépassent 400 avec la Slovénie ou à notre connaissance la messe traditionnelle n’est célébrée que dans une seule église… ou bien comparer les Etats-Unis ou les célébrations sont plus nombreuses qu’en France avec le Zimbabwe !

Mais ce que nous avons voulu mettre en avant c’est la progression universelle d’un phénomène qui n’est ni une mode ni une affaire franco-française, comme on a tant aimé le répéter chez les ennemis de la paix dans la liturgie.


Q – Quelle est la situation en Europe ?

L’Europe est un cas presque unique, car de fait la messe traditionnelle y est célébrée dans tous les pays de tradition catholiques et même aujourd’hui dans de nombreux pays de tradition protestante, la liste que vous trouverez en note vous le confirmera (1)


Q – Et la situation en Amérique ?

Elle est proche de celle de l’Europe, car sur ce continent aussi la messe traditionnelle est célébrée presque partout, hormis au Venezuela, dont est bien connue la situation sociale et politique très particulière, et hormis dans un certain nombre d’Etats antillais qui, de par leur faible population, ne sont pas encore concernés (2).


Q – Et quelle est la situation de l’Afrique ?

L’Afrique est sans doute le continent le moins touché par le phénomène de la messe traditionnelle, bien que la liste des pays où elle est célébrée ne soit pas négligeable (3). Mais parler de ce continent m’amène à signaler l’œuvre missionnaire exceptionnelle et exemplaire qui y est menée par la fraternité Saint-Pie X, et qui a abouti à l’installation de foyers puissants de tradition liturgique dans des pays pauvres ou peu peuplés, qui seront bientôt, n’en doutons pas, des centres importants qui provoqueront un embrasement important dans ces régions dans les prochaines années. Et ce mouvement continue encore par de fréquents voyages missionnaires entrepris par les prêtres des prieurés africains à l’écoute des demandes, sinon importantes mais en tout cas nombreuses, qui laissent penser que d’ici 20 ans toute l’Afrique sera concernée par la liturgie traditionnelle


Q – Et l’Asie ?

L’immense Asie est le parent pauvre du monde traditionnel (4). Cela ne tient pas à la liturgie traditionnelle, mais au fait que le monde asiatique n’est que marginalement catholique avec des régions qui sont presque exclusivement de terres d’Islam ou des régions comme l’Inde ou la Chine où l’évangélisation, malgré d’énormes et très anciens efforts, n’en est encore qu’à ses balbutiements.

Il n’empêche que parmi les catholiques d’Asie la messe traditionnelle se répand aussi, car elle répond à un profond désir d’affirmer en même temps sa pleine foi catholique et d’avoir un sentiment très puissant de communion avec l’Eglise universelle dans l’espace et dans le temps, ce que réalise la messe traditionnelle.


Q – Terminons par l’Océanie

C’est un continent ou la tradition liturgique est en pleine expansion (5), à la fois du fait de la présence d’un important foyer européen de cette tradition, mais aussi grâce à un mouvement d’évangélisation en expansion sous cette forme. Je pourrais reprendre pour le monde océanien ma remarque sur le remarquable travail missionnaire de la Fraternité Saint-Pie-X, qui ici se tourne vers le monde pacifique insulaire


Q – Vous avez déclaré que la liturgie traditionnelle était désormais célébrée dans 80 pays. Avez-vous l’impression que l’on arrive à une limite territoriale de ce développement ?

Il est certain qu’en Europe ou en Amérique, où presque tous les pays catholiques sont déjà touchés par le mouvement en faveur de la messe traditionnelle le développement de la liturgie traditionnelle va se faire par des croissances internes – c’est-à-dire par davantage de lieux de cultes, et par le développement d’œuvres d’écoles et souvent de séminaires – plus que par une extension vers des pays nouveaux.

En revanche, les informations dont nous disposons au sujet de l’Afrique et de l’Asie nous donnent à croire que dans les années à venir la messe traditionnelle va s’installer dans un grand nombre de pays, non encore concernés aujourd’hui mais au sein desquels des fidèles l’attendent et s’organisent déjà dans cette perspective.


Q – Que diriez-vous pour conclure ce premier entretien consacré à la messe traditionnelle dans le monde ?

Je reprendrai une affirmation qui me semble une évidence : la messe traditionnelle n’est pas une mode, mais elle est pour les catholiques latins l’expression la plus parfaite de la lex credendi, c’est-à-dire de leur Credo, spécialement en ce qui concerne le sacrifice eucharistique et la présence eucharistique. « La France, on n’a rien trouvé de mieux », disait un homme politique célèbre. Je dirais pour ma part : « Depuis cinquante ans qu’on essaye, on n’a rien trouvé de mieux que la messe traditionnelle ». Aussi n’est-il pas étonnant que de plus en plus de prêtres et de fidèles se tournent vers elle dès qu’ils le peuvent. On peut raisonnablement espérer un développement tout à fait considérable dans les toutes prochaines années


1/1- Pays d'Europe ou est célébrée la Messe traditionnelle

Allemagne, Autriche, Belgique, Biélorussie, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Hongrie, Irlande, Italie, Le Vatican, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, , Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Russie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Ukraine


1/2- Pays d'Europe ou n'est pas célébrée la messe traditionnelle

Albanie, Andorre, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Grèce, Iceland, Macedoine, Moldavie, Montenegro, Roumanie, Saint-Marin, Serbie


2/1 -Pays d'Amérique ou est célébrée la Messe traditionnelle

Argentine, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Équateur,  Guatemala,  Haïti, Honduras,  Mexique, Nicaragua,  Paraguay, Pérou, République Dominicaine, Trinidad et Tobago, Uruguay, USA


2/2 - Pays d'Amérique ou n'est pas célébrée la messe traditionnelle

Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Belize, Dominique, Guyana, Jamaïque, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte-Lucie, El Salvador,  Suriname,Trinité-et-Tobago, Vénézuela


3/1 -Pays d'Afrique ou est célébrée la Messe traditionnelle

Afrique du Sud, Bénin, Cameroun, Congo Brazzaville, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée Equatoriale, Ile Maurice, Kenya, La Réunion, Madagascar, Nigeria, Ouganda, Tanzanie, Zimbabwe


3/2 - Pays d'Afrique ou n'est pas célébrée la messe traditionnelle

Algérie, Angola, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cap Vert, Comores, Egypte, Érythrée, Éthiopie, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Lesotho, Liberia, Libye, Malawi, Mali, Maroc, Mauritanie, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, République Centrafricaine, République de Djibouti, République Démocratique du Congo, Rwanda, São Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Swaziland, Tchad, Togo,  Tunisie, Zambie


4/1 -Pays d'Asie ou est célébrée la Messe traditionnelle

Ceylan, Chine, Corée, Inde, Indonésie, Israël, Japon, kazakhstan, Malaisie, Philippines, Singapour, Taiwan


4/2 - Pays d'Asie ou n'est pas célébrée la messe traditionnelle

Afghanistan, Arabie saoudite, Arménie, Azebaïdjan, Bahreïn, Bangladesh, Birmanie, Bouthan, Cambodge, Emirats Arabes Unis, Géorgie, Irak, Iran, Jordanie, kirghizistan, Koweït, Laos, Liban, Maldives, Mongolie, Nepal, Népal, Oman, Ouzbekistan, Pakistan, Palestine, Qatar, Syrie, Tajikistan, Thaïlande, Turquie, Vietnam, Yemen


5/1 -Pays d'Océanie ou est célébrée la Messe traditionnelle

Australie, Fidji,  Nouvelle-Zélande ( Auxquels il faut ajouter les territoires français de Nouvelle-Calédonie et la Polynésie )


5/2 - Pays d'Océanie ou n'est pas célébrée la messe traditionnelle

Brunei, États fédérés de Micronésie, Îles Marshall, Kiribati, Nauru, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Salomon, Samoa, Timor oriental, Tonga, Tuvalu, Vanuatu

A la une

Nos dernières lettres

S'abonner à notre lettre hebdomadaire

Si vous désirez recevoir régulièrement et gratuitement la lettre de Paix Liturgique, inscrivez-vous.
S'ABONNER

Paix Liturgique
dans le monde

Parce que la réconciliation liturgique est un enjeu pour toute l'Église universelle, nous publions tous les mois des lettres dans les principales langues du monde catholique. Découvrez et faites connaître nos éditions étrangères.

Télécharger notre application

Soutenir Paix Liturgique